Etat de Stress Post-Traumatique : les avancées thérapeutiques

La Thérapie de la Reconsolidation ™ ou la Méthode Brunet ™ est une thérapeutique révolutionnaire, particulièrement efficiente pour traiter les personnes en ESPT*.

Syndrome découvert chez les anciens combattants, l’état de stress post-traumatique (ESPT*) touche, aujourd’hui, de nombreuses personnes impliquées dans des événements graves tels les attentats, les guerres, les accidents, les viols, les agressions ou les catastrophes. A l’échelle d’une vie, 15% de la population sera exposée à des événements violents, pouvant mener à des troubles psychologiques handicapants pour l’équilibre mental.

Une prise en charge insuffisante des victimes en état de stress post-traumatique

Les troubles psychologiques engendrés, sont diagnostiqués avec précision par le corps médical. Jusqu’à aujourd’hui, les personnes victimes d’ESPT ne bénéficiaient pas de prises en charge thérapeutiques satisfaisantes, simples et efficaces.

Confronté à un évènement très traumatisant, lors d’une tuerie à l’Université de Montréal en 1989, Alain Brunet prend ce jour là, conscience de l’immense carence en matière de prise en charge de ceux qui restent atteints par des troubles psychotraumatiques. A compter de ce jour, il décide de consacrer sa vie a la recherche d’un remède efficace pour traiter les patients atteints d’ESPT.

La méthode Brunet transforme un souvenir traumatique en banal mauvais souvenir

La thérapie de la Reconsolidation d’Alain Brunet, ne vise pas à effacer le souvenir comme on peut supprimer un fichier d’un disque dur. Elle atténue les émotions exessives liées à ce souvenir, permettant au patient de se libérer de ses troubles post-traumatiques.

Basée sur de récentes découvertes en neurosciences sur le fonctionnement de la mémoire, la thérapie de la Reconsolidation est une méthode simple, rapide et efficace pour reconstruire les victimes de traumatismes émotionnels.

Sans antidépresseurs, en six séances, assorties de la prise d’un beta bloquant, la méthode mise au point au Canada, par le professeur Brunet et son équipe (2008), atténue graduellement et durablement la charge émotionnelle du souvenir traumatique. On permet ainsi au patient de se réapproprier sa vie d’avant. Un immense espoir pour des millions d’individus dans le monde

Les enjeux prometteurs d’une thérapie à l’efficacité démontrée scientifiquement

%

des Personnes exposées à un événement, traumatique développent un ESPT

Suite à l’explosion d’AZF à Toulouse et à la tempête Xynthia, une enquête de Santé mentale en population générale, fut menée entre 1999 et 2003. Le Pr Louis Jehel du service psychiatrique de l’hôpital Tenon à Paris (AP-HP), y rapporte des chiffres troublants : l’étude révèle, en effet, qu’au sein des populations impliquées dans des accidents de grande ampleur ou des catastrophes naturelles, 25 à 75 % des victimes directes pourraient développer des troubles d’ESPT.

%

des patients traités avec la thérapie de la Reconsolidation, répondent favorablement au traitement

La méthode thérapeutique développée par le professeur Alain Brunet, permet à 70% des patients traités de se libérer de leurs souvenirs traumatiques et de reprendre une vie normale. Suite aux attentats de Paris, il a proposé à l’AP-HP un protocole unique au monde baptisé ‘Paris Mémoire Vive’, visant à former 160 cliniciens à sa méthode innovante de traitement du stress post-traumatique. 20 hôpitaux parisiens et de province y ont participé dont la Pitié-Salpétrière reconnu mondialement pour son institut sur le cerveau.

Plus efficiente et plus rapide que les thérapies classiques

L’efffcience de la thérapie de la reconsolidation d’Alain Brunet, est à mettre en perspective avec la psychothérapie et la pharmacothérapie. Ces deux méthodes, quoique efficaces, ont révélé leurs limites en raison des rechutes fréquentes en psychothérapie et des abandons du traitement dus aux effets secondaires des antidépresseurs.

La psychothérapie ou les anti-dépresseurs

  • La psychothérapie est efficace dans ⅔ des cas, mais elle est relativement lente, et 50% des patients rechutent après 1 an. De plus la pratique de la psychothérapie requiert une longue formation. Dès lors, les thérapeutes formés sont rares et coûtent chers.
  • Les antidépresseurs sont également efficaces, mais il faut les prendre tous les jours pendant au moins 1 an. Une proportion importante des patients les abandonnent après quelques semaines. 32% d’entre eux interrompent le traitement en raison des effets secondaires (perte de libido, nausées, prise de poids, etc) et prêt de 30% d’entre eux rechutent au bout d’un an.

La thérapie de la Reconsolidation Brunet

Peu sujette à la rechute et aux abandons en cours de traitement, la thérapie de la reconsolidation est plus efficiente et plus rapide. La formation du personnel soignant pour la prise en charge des patients, ne dure que 3 jours. Elle est très simple et rapide à mettre en pratique.

Pour 1/3 des patients chez qui la thérapie ne fonctionne pas, le traitement peut également, porter ses fruits plusieurs semaines après la fin du protocole de soins. Ce fut en l’occurrence, le cas pour Lou, la troisième patiente suivie par l’équipe d’Envoyé Spécial. Certaines personnes peuvent développer des résistances au traitement plus fortes que d’autres.

Cette méthode thérapeutique innovante est adaptée pour faire face à des catastrophes de grande ampleur du type des attentats de Paris ou de Nice. Ce fut dans l’optique  d’augmenter la capacité de prises en charge post-attentat, que le protocole  ‘Paris Mémoire vive’ fut déployé en mai 2016.

Une méthode révolutionnaire pour guérir les victimes de chocs post-traumatiques

Témoignages de patients ayant bénéficié du traitement de la Reconsolidation

Ce qui a changé pour moi, c’est de pouvoir en parler sans avoir cette douleur, ce stress… avant j’aurais craqué… sans ce traitement je pense que j’aurais fait une grosse bêtise, j’avais envisagé de me foutre en l’air !

Max

victime des attentats de Paris du 13 Novembre 2015, sélectionné pour suivre le protocole de l'AP-HP "Paris Mémoire Vive"

Je peux de nouveau sortir dehors sans sursauter au moindre bruit. Je conduis de nouveau sans stress. J’ai repris mon travail et peux affronter le bruit ambiant de la foule. On m’a retirée une partie d’un poids, ce qui va me permettre d’avancer.

Emmanuelle

victime de l'attentat de Nice du 14 juillet 2016, sélectionnée pour suivre le protocole de l'AP-HP "Paris Mémoire Vive"

Quand j’ai relu mon histoire,  j’ai soudainement réalisé qu’il n’y avait plus d’attachement. C’était comme lire un livre.

Joël

victime d'un Vol à main armée

Le souvenir est toujours là, mais il ne me fait plus souffrir. La vie peut continuer.

Louise

victime d'agression

Je veux me former

Vous êtes médecin, psychologue, psychiatre… ? Vous êtes en relation avec des patients présentant des troubles d’ESPT et souhaitez suivre une formation pour les prendre en charge ?