Les médias parlent d’une « thérapie de la reconsolidation » qui soigne l’ESPT

Depuis quelques années, la thérapie de la reconsolidation d’Alain Brunet bénéficie d’une forte exposition médiatique. En effet, les avancées thérapeutiques de cette méthode, validées par de nombreux essais cliniques et des publications scientifiques, suscitent un espoir pour les victimes de troubles de stress post-traumatiques. La presse aussi bien généraliste que scientifique met à l’honneur cette nouvelle thérapie, qui pourrait bien à l’avenir devenir le traitement de première intention dans le cadre d’événements traumatiques de grande ampleur.

La presse généraliste est unanime : la thérapie d’Alain brunet « répare les mémoires »

Les médias saluent la mise en place d’un protocole unique au monde pour soigner les victimes de stress post-traumatique (SPT), suite aux attentats de Paris du 13 novembre 2015. Grâce à l’initiative d’Alain Brunet et le concours de 20 hôpitaux de l’AP-HP, la France est sur le point de démontrer qu’on peut réparer la mémoire de nombreuses victimes et remettre sur pied une population traumatisée. Ce protocole est un exemple pour le monde. Il est en mesure de prouver que cette thérapie de la reconsolidation est universelle et qu’elle peut être déployée à grande échelle partout dans le monde.

Alain Brunet : un psychologue contre les traumas.

Dans le numéro Hors série de décembre intitulé « Ces héros qui changent le monde », Alain Brunet est cité dans la rubrique « réparer les vivants », parmi les 16 personnalités qui contribuent à changer le monde : « Son traitement efface la douleur liée à un souvenir épouvantable. »

Eric Meÿer

Rédacteur en chef, GEO - Hors série Décembre 2017

Le psy qui répare les mémoires après les attentats

A l’origine d’un traitement novateur pour les états de stress post-traumatique (ESPT), ce psychologue québécois est venu proposer son aide à la France après les attentats du 13 novembre 2015… A 52 ans, Alain Brunet, est devenu l’un des grands spécialistes des ESPT, pour lesquels il a mis au point un traitement étonnant. Son principe : associer une psychothérapie brève avec réactivation du souvenir traumatique et d’un bétabloquant, un médicament qui diminue l’intensité des émotions associées à un souvenir. Les médias français ont découvert la « méthode Brunet » mi-avril, quand le chercheur de l’université McGill de Montréal est venu dans la capitale présenter le projet « Paris MEM », une étude qui va tester cette stratégie chez des centaines d’individus souffrant d’ESPT, principalement dans les suites des attentats du 13 novembre 2015.

Pour le clinicien et humaniste qu’il est, c’est « la possibilité de remettre des gens sur pied en un temps record après un événement de grande envergure » C’est « l’opportunité de valider à grande échelle le blocage de la reconsolidation mnésique »….

Sandrine Cabut

journaliste, Le Monde - 06/06/2016

Attentats : la pilule miracle du stress post-traumatique

Les deux copains de 27 ans ont survécu au funeste 13 novembre 2015, « profitant » d’un instant où les terroristes rechargeaient leurs armes pour s’échapper du Bataclan… Les mois suivants, ils ont développé un état de grande anxiété que l’on appelle stress post-traumatique… Ces deux victimes vont mieux. « Spectaculairement mieux, même ». Cet été, les deux jeunes gens ont été parmi les premiers à participer à l’importante étude clinique de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP)… Une cinquantaine de patients — et 400 à venir — testent une nouvelle technique de soins. Non pas pour oublier les attentats mais pour en atténuer les conséquences psychiques… « On interfère au moment où le souvenir passe de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme en atténuant son intensité, explique Alain Brunet, spécialiste du traumatisme à l’université McGill de Montréal et copilote du programme. On fait en sorte que le souvenir traumatique devienne un simple mauvais souvenir… Un peu comme le souvenir d’un ex-petit ami. »…

« C’est la plus grande étude sur le sujet au niveau international. Ses résultats seront utiles pour faire progresser la prise en charge des victimes d’attentat partout dans le monde »…

Florence Méréo

journaliste, Le Parisien - 05/11/2016

Une pilule pour soigner la mémoire des victimes

Le psychiatre Alain Brunet a mis au point une nouvelle thérapie révolutionnaire pour les états de stress post-traumatique. Elle est testée sur des victimes des attentats du 13-Novembre et de Nice.

Elodie Lepage

Journaliste, L'OBS - 14/09/2017

Une pilule miracle contre le syndrôme d’ESPT

Un psychiatre canadien prône une thérapie basée sur un bêtabloquant, qui «bloquerait certaines protéines du cerveau qui aident un souvenir émotionnel à se matérialiser». Un essai clinique très médiatisé est en cours.

Eric Favereau

Journaliste, Libération - 18/09/2017

Un nouveau traitement de SPT proposé aux victimes d’attentats

Les personnes souffrant de stress post-traumatique (SPT) depuis les attentats de Paris l’an dernier vont pouvoir bénéficier d’une nouvelle thérapie développée au Canada

AFP

THE HUFFINGTON POST - 13/04/2016

Qu’en disent les médias spécialisés sur la santé ?

La thérapie de la reconsolidation mnésique d’Alain Brunet fait couler beaucoup d’encre dans les services de rédaction de nombreux journalistes de santé. Son enjeu en terme de santé public et l’espoir qu’elle fait naître chez les patients ayant développé des troubles de SPT, éveille leur curiosité.

Syndrome de stress post-traumatique : une méthode pour guérir

Suite aux tragiques attentats de Paris le 13 novembre 2015, de nombreuses personnes, victimes directes ou non, ont développé un ESPT… Touché par cette actualité dramatique, Alain Brunet, directeur de recherche en psycho-traumatologie à l’Université McGill (Montréal, Canada), spécialisé depuis plus de 15 ans sur le traumatisme, a spontanément proposé son soutien au directeur de l’AP-HP, Martin Hirsch. « La psychiatrie n’est pas vraiment adaptée à la prise en charge des traumatismes de masse », explique-t-il. Son idée ? Former bénévolement les médecins à un traitement innovant qu’il a mis en place afin de pouvoir prendre en charge plus de patients…

L’objectif est double : former du personnel… et faire avancer la recherche (puisque c’est la possibilité d’évaluer cette méthode à grande échelle)… Les médecins souhaitent inclure 400 patients dans leur étude et comparer la méthode du Pr Brunet à d’autres traitements classiques (antidépresseurs et psychothérapie).

Le syndrome de stress post-traumatique est un trouble lié à la mémoire, explique le Pr Brunet : « Quelqu’un qui en souffre est en quelque sorte comme dans le film Un jour sans fin » où une seule et même journée se répète en permanence. La thérapie du Pr Brunet propose une approche qui semble porter ses fruits…

Stéphane Desmichelle

journaliste, Sciences et Avenir - 13/04/2016

Une thérapie innovante pour soigner le stress post-traumatique

Une thérapie innovante, associant la prise d’un médicament et la psychothérapie, a été mise au point pour soigner le stress post-traumatique.

Après l’attentat de Nice en juillet 2016, des milliers de victimes ont souffert de stress post-traumatique. Pour se reconstruire, certaines personnes ont décidé de suivre une thérapie innovante, associant la prise d’un médicament bétabloquant et la psychothérapie. Ce protocole a été mis au point par un psychologue canadien spécialiste du traumatisme, Alain Brunet.

La séance débute par la prise d’un bêtabloquant utilisé normalement en cardiologie pour traiter l’hypertension artérielle : « Ce médicament permet d’éliminer certains symptômes, notamment les palpitations qui peuvent survenir dans les états de stress aigus ou dans les états de stress post-traumatique« , explique le Dr Robin Kardous, psychiatre.

L’objectif de la thérapie est de diminuer la charge émotionnelle et les manifestations physiques associées à un souvenir traumatisant. Moins de fatigue, moins de difficultés pour se concentrer, plus de joie de vivre… grâce à cette thérapie, les patients réussissent en quelques semaines à surmonter certaines séquelles psychologiques.

La rédaction

Allodocteurs.fr - 12/09/2017

Témoignages des patients ayant suivi le traitement

Que pensent-ils de cette thérapie et quels progrès ont-ils pu constater ?